Sur la route 1 - Islande

En Islande l'hiver,  la terre est recouverte d’un tapis immaculé de blanc. Le soleil  et la lumière rasante prend des allures de crépuscule . Le vent  et la neige dévore la route. Le soir, le ciel s’embrase d’aurores boréales inondant le ciel de leurs couleurs vertes. L’exploration de ces terres reculées et inhospitalières pendant l’hiver présente cependant des défis.

Mais quel bonheur de plonger dans une source chaude entouré de montagnes enneigées, les glaciers bleu transparent  de visiter une grotte de glace et de rouler dans tout ce blanc mystérieux ! L’ambiance hivernale est sublime.

C'est en Islande que les éléments ont choisi de se déchaîner. L'eau, l'air, la terre, et le feu ont façonné le paysage islandais et s'expriment toujours, pour le plus grand plaisir des voyageurs. Pas moins de deux cents volcans jouent le jeu du chaud et du froid avec les glaciers qui couvrent plus de 10% du territoire.

 

Ces glaciers, immenses et mouvants, donnent leur nom aux sommets et volcans qu'ils recouvrent. Ils sont la source des cours d'eau qui se jettent en cascades fracassantes par-dessus les rebords des failles . Entre le front des glaciers et la mer, des lagunes peuplées de blocs de glace forment des paysages magiques en constante évolution.

 

 

 

 

INFO VOYAGE

 

 

Le billet d’avion ?

 

– Les compagnies qui desservent l’Islande : WOW Icelandair (vols directs), SAS, Air France...   Le  conseil que je vous donne pour les billets d’avion : s’y prendre tôt et comparer ! Skyscanner est pas mal , vous avez aussi Opodo, Liligo, Kayak… Pour vous donner une idée, vous pouvez dégoter des billets Paris-Reykjavik à  plus ou moins 200€ aller-retour.

 Icelandair a mis en place  des billets “Stopover” sur le chemin de l’Amérique. Vous prenez un billet pour les états-unis  ou le Canada, et vous vous arrêtez en Islande (7 jours maximum)

 

Où et comment louer la voiture ?

 

Pour faire un Road Trip en Islande, la base, c’est la voiture, après de nombreuses recherches sur les sites web, on savait que pour rouler en hiver en Islande il fallait miser sur un 4 /4 on a donc cherché sur les services loueurs de voitures en Islande , mais après avoir vu quelques mauvais commentaires sur ceux-ci , notre choix s'est porté sur une société Blue Rental car à Kevlavik Airport ( sortie de l'aéroport - 5 min à pied avec les valises) ou notre Kya sportage 4/4 (pneu neige cloutés/ important en hiver) que nous avions réservé 1 mois avant nous attendait

 

Après embarquement dans votre voiture à l'aéroport de Keflavik, il vous faudra encore faire 45 à 50 minutes de route pour rejoindre la capitale Reykjavík à 50 kilomètres de l'aéroport, mais là pas de soucis une belle route vous y conduit (route 41) et arrivé dans la capitale vous serez étonné du respect et de la conduite des Islandais, à savoir que la vitesse maximum est de 90 km/h, et qu'il vaut mieux pour vous respecter cette vitesse limite !

Pour plus de facilité je vous donne un site qui vos donnes les infos routières et climatiques en temps réel    www.road.is   très pratique pour se tenir informé de l'état des routes, par webcam voire de la fermeture de celle-ci si elles sont impraticables

On ne visite pas l'Islande en hiver , comme on la visite en été

 

L'argent ?

 

La monnaie du pays est l'ISK (couronne Islandaise) à ce jour 120 ISK pour 1€ avant de partir j'ai bien fait mes recherches pour partir avec de l'argent du pays, mais vous ne trouverez aucune banque qui vous propose un change euro/ISK (enfin moi je n'ai pas trouvé)

Mais les Islandais ont très bien fait les choses, à votre arrivée a l'aéroport (Kevlavik) des distributeurs vous donnes des couronnes comme un distributeur classique, je vous conseille de pas trop prendre de liquidité car en Islande tout se paie par carte (ou presque)

 

Les aurores boréales ?

 

Les aurores boréales en Islande sont l’une des attractions naturelles les plus connues à observer hors saison d’été. Admirer des lumières vertes, orange ou roses dansant majestueusement dans un ciel étoilé est en effet un spectacle inoubliable, mais malheureusement aléatoire par nature donc difficile à observer. Voici pour  augmenter les chances d'observer une aurore un site référence en.vedur.is/weather/forecasts/aurora

 

Vous pouvez aussi mettre une appli du même nom sur votre smartphone  très pratique  https://itunes.apple.com/fr/app/my-aurora-forecast-alerts/id1073082439?mt=8

 

Se loger ?

 

Je vous donne toujours le même conseil, quand vous connaissez vos date de départ et de retour (le mieux c'est toujours de si prendre au moins 6 mois à un an à l'avance) reporté vous sur trivago  ou booking et faite jouer la concurrence l' avantage de Booking, c'est de pouvoir  réservez simplement  hotel , appartement , chambre d'hôte....., mais si vous voulez changer de logement , d'itinéraire ou en cas d'imprévu qui vous empêche de voyager, vous pouvez annuler sans frais jusqu’à quelques jours de la date de départ  (c'est appréciable)

Si vous ne disposez que d'une journée ou deux journée en Islande, vous ne pourrez pas tout visiter , je vous donne pour conseil de prendre une journée pour voir reykjavik et prendre le pou de la capitale avec de très beau endroit a voir dans cette ville ou se concentre prés d un tiers de la population de l'île  (120 000 habitant à Reykjavik / 300.000 en Islande)   mais je vous en parle dans un prochain article

Ensuite  , pour voir d'autre lieu en Islande et depuis Reykjavik, les visites sont toutes à plus de 100 kilomètres voire plus ! donc si vous avez pris votre logement à Reykjavik  compter faire au minimum 200 kilomètres par jour (A/R) pour chacune de vos visites, et dans la neige si vous voyagez en hiver !!!

Quelques distance kilométriques : Thingvellir est la plus proche à  50 kilomètres , Geysir à 100 km , Gulfoss à 120 km le Kirkjufell à 190 Km (et un péage tunnel à 9€)  et Jokularson à 372Km ...

 

Le Cercle d'or , c'est un raccourci de l'Islande à travers trois sites  qui ont façonné l'image de l'Islande.

 

- A Thingvellir

 vous avez rendez vous avec l'histoire de l'Islande, puisque c'est aussi l'emplacement du premier parlement... et le seul endroit où la faille Atlantique est visible. Thingvellir  se trouve à cheval entre l'Amérique et l'Europe. Il s'agit en fait d'un immense fossé d'effondrement causé par la dérive des deux continents. Le paysage et l'ambiance sont tout à fait inattendus : autour du grand lac de Thingvallavatn, s'étend à perte de vue une vaste plaine verdoyante. Idéal pour un pique-nique tranquille, le site est un point de départ très commode pour de belles promenades.

Grimper au sommet de la faille de l'Almannagja, d'où vous pourrez admirer un panorama aux contrastes surprenants. De là vous pourrez rejoindre la rivière Oxara et vous rendre jusqu'à la cascade Oxararfoss.

Toute la plaine de Thingvellir est parcourue d'une multitude de fissures parallèles. L'une d'entre elles, Peningagja, est envahie par les eaux claires du Langjokull, le « long glacier » des Hautes Terres d'Islande.

 

 

- A Geysir

La région est particulièrement réputée pour ses geysers. Le plus célèbre d'entre eux, appelé Geysir, a donné son nom au phénomène naturel lui-même. Il est situé sur la partie orientale de la colline de Laugarfjall. Endormi depuis de nombreuses années, le « grand geyser » a repris son activité suite au tremblement de terre de l'an 2000. Il jaillit désormais de manière très irrégulière, sans pour autant jamais atteindre les 20 m de hauteur

- Le geyser de Strokkur est plus spectaculaire car il entre en éruption toutes les 8 à 10 minutes. Il propulse une puissante colonne de vapeur pouvant grimper jusqu'à 20-25m de haut. Au moment de jaillir, une belle bulle bleue turquoise se forme au sommet de la colonne d'eau. Aucun autre geyser ne présente cette particularité

 

. A Gulfoss,

 la rivière Hvita, offre un spectacle en technicolor quand le soleil trace des arcs-en-ciel dans la brume de la chute, le tout dans un bruit assourdissant.

Haute de 32 mètres, la chute de Gullfoss est alimentée par les eaux du glacier Langjokull, qui ont creusé ici un canyon de basalte . La chute est composée de deux larges cascades qui plongent en zigzag dans les gorges. Dans un bruit assourdissant, elles produisent un nuage de vapeur scintillant. C'est pourquoi même les jours de beau temps, les promeneurs qui s'aventurent un peu trop près des berges en reviennent inévitablement trempés !

 

 

- Le Jokulsarlon

 

À l'extrême sud du glacier Vatnajokull, au bord de l'océan, de belles promenades autour du Jokulsarlon, plus grande lagune glaciaire d'Islande.  Des paysages polaires aux contrastes saisissants !

À mi-chemin entre les glaciers du Vatnajokull et les fjords de l'est islandais, le lac est occupé la plus grande partie de l'année par d'imposants icebergs. Leurs couleurs se déclinent dans une subtile, du blanc à l'opale, du turquoise au bleu marine, une merveille !

En direction du Vatnajokull une excursion vous conduira aux confins de la lagune glaciaire. Au milieu des icebergs, alors que les glaciers et les chutes d'eau défilent en arrière-plan, quelques phoques se promènent là. De l'autre côté de la route rendez-vous sur la superbe plage de sable noir de Jokulsarlon, où échouent les séracs du glacier. La plage est peuplée de phoques.

Méfiez-vous des moraines (amas de débris rocheux), certaines sont de véritables sables mouvants !

 

 

- Cascade de Skogafoss

 

Le petit village de Skogar se trouve sur la route du littoral, entre Reykjavik et Skaftafell. En voyage dans le sud de l'Islande, une halte s'impose (route 1) rendez-vous à la cascade Skogafoss, un spectaculaire rideau aquatique qui dégringole de 60 mètres de hauteur dans un bruit assourdissant. En après-midi, un arc-en-ciel se forme aux pieds de la chute d'eau. Sur le côté droit de la chute, un sentier abrupt et caillouteux vous conduira au sommet de la cascade. Le spectacle est renversant ! Remontez ensuite le cours de la rivière et vous découvrirez encore une dizaine de chutes d'eau très impressionnantes. L'Islande possède des centaines de chutes et cascades, mais  je peux dire que Skógafoss est l’une des plus impressionnantes.  Une légende raconte qu'une partie du trésor du Viking Drasi est toujours dissimulée derrière. Skógafoss tire son nom de de la rivière Skógá (signifiant « forêt » en islandais), et foss signifiant « chute d’eau ».

 

- Le Kirkjufell

 

 463 mètres. Ce n’est pas beaucoup, mais il est seul à se détacher du décor, avec les pieds dans l’eau. Le décor sauvage : la roche est visible par couches successives – ce sont des coulées de lave rabotées par l’érosion, recouverte par de l’herbe et de la mousse. Pas un arbre !

Ce sont les glaciers qui ont sculpté les coulées de lave, vieilles de plusieurs millions d’années. L’ascension du Kirkjufell est possible (3h A/R) et avec un guide . Attention, il faut être bien équipé, une glissade  à cet endroit peut devenir catastrophique ( important de surveiller la météo). Au pied du Kirkjufell, de l’autre côté de la route, se trouve un petit parking. De là part un chemin qui longe la rivière et mène à l’enfilade de cascades de Kirkjufell. Il y a deux chutes principales,  elles n’ont pas le plus gros débit. Pourtant, quelle que soit l’heure de la journée, il y a toujours une horde de photographes armés de leurs pieds (moi par exemple )  pour faire des photos de se superbe paysage. Le décor en journée est très beau mais pas exceptionnel. En revanche, au lever et au coucher du soleil, le jeu des lumières crée une ambiance que tout le monde essaie de capter et d’enfermer sur une carte mémoire.  Pas évident, il faut avoir un peu de chance avec les conditions météo !.

Je n'ai pas eu le temps de tout visiter je dirais même quand 8 jours c'est impossible  , mais j'ai  aussi eu des conditions météo  très compliquées , il y à de très beau endroit à voir encore, comme les  Îles Vestmannsa,  les eau chaude à Reykholt , le fjord de  Skagafjörður ,Le Secret Lagoon de Fluðir , Le magnifique glacier de  Mýrdalsjökull , les drôle de maison de Hof ou de Akureyri ( toit en herbe) ....  L ISLANDE EST VRAIMENT FANTASTIQUE.  Ça me donneras un motif pour revenir sur cette île  et pouvoir continuer la visite a mon rythme de photographe.