Amsterdam (Volendam aux moulins du Zaan)

Les pays-bas, un des pays incontournables à visiter en Europe, enfin j'y ai été, c’était vraiment sympa, et je ne le regrette pas malgrès mes préjugés

Pour tout vous dire je m'y étais déjà rendu une fois en excursion à l'école primaire on dira donc que sa compte pour du beurre.

 

il y a des visites que vous ne pourrez pas manquer. Ses musées d’art et d’histoire de classe mondiale, ses fameux coffee shops, ses canaux sur lesquels vous pourrez faire une croisière, son mythique Quartier Rouge, sa vie nocturne très intense, etc… Amsterdam n’est pas une capitale comme les autres, puisqu’elle est à échelle humaine et peut facilement se visiter à pied ou à vélo. Pour ma  première visite a mon arrivée à la gare d'Amsterdam ,j ai pris la direction  de  Edam par le bus,  petite ville  calme  au nord est d'Amsterdam,

Pour faciliter votre séjour, j'ai rassemblé  les meilleures choses que j'ai faites durant mon séjour  à Amsterdam , Edam et Volendam  pour mon premier voyage dans  la « Venise hollandaise ».

 

INFO VOYAGE

 

 

Le billet d’avion ?

 

Parfois (souvent ?) moins cher que le train, l’offre de vols vers Amsterdam depuis la Suisse, la Belgique ou la France est pléthorique ! Faites donc un tour sur un comparateur de vol tel Liligo, Opodo ou Skyscanner, vous trouverez très vite une offre de vol pour Amsterdam pas cher. (moi j ai pris le train depuis Paris c'est plus pratique)

 

Par le train ?

 

Le train est le moyen le plus aisé pour aller à Amsterdam. C’est aussi  le moyen de transport le plus écologique. On a le droit a un petit plateau  repas, à des boissons et des en-cas, comme l’avion quoi !!!

Depuis Paris, vous prendrez le Thalys, la compagnie privée opérant les trains, depuis la Gare du Nord. Le trajet vous prendra environ 3h30.pub thalys

Le Thalys Lille – Amsterdam part de la gare de Lille Europe, et dure 2h40.

Depuis Bruxelles, les Thalys sont très fréquents, et le trajet très rapide, environ 1h50.

Depuis ces deux villes, les prix sont très fluctuant, la règle générale étant, de s’y prendre tôt pour acheter, deux mois et demi à deux mois avant votre départ pour décrocher les prix les plus bas.    www.thalys.com/fr/f   ou    www.oui.sncf

 

Visite de la ville en voiture  ? non à vélo !!!

 

Si vous le pouvez  n'allez pas à Amsterdam en voiture , cette ville n'est pas faite pour elle , Je vous conseille d’éviter un voyage en voiture vers Amsterdam. La raison est simple : les parkings au centre de la ville et autour  sont à des prix prohibitifs ! Le trajet en voiture reste une bonne option, si votre hôtel offre un parking.

Et si à Paris les vélos dépassent les autos , à Amsterdam les vélos les ont tué.

Presque tout le monde fait du vélo à Amsterdam, et ce n’est pas juste pour le plaisir : 50% des Amstellodamois utilisent leur vélo quotidiennement, et aux heures de trafic les pistes cyclables regorgent de cyclistes en costards cravates, d’étudiants allant en cours et de parents avec leur petit bien assis sur le siège enfant. Joignez-vous aux habitants pour avoir un avant-goût de ce rituel quotidien, et découvrez la ville sur son moyen de transport préféré. Il y a des agences de location de vélo partout dans la ville, vous n’aurez pas de mal à en trouver. Vous pouvez aussi suivre une visite guidée en vélo. Le vélo est le moyen le plus pratique pour explorer Amsterdam : pas de problème pour trouver une place de parking et fini les embouteillages !

 

 

Ou  se Loger?

Je vous donne toujours le même conseil, quand vous connaissez vos date de départ et de retour (le mieux c'est toujours de si prendre au moins 6 mois à un an à l'avance) reporté vous sur trivago  ou booking et faite jouer la concurrence l' avantage de Booking, c'est de pouvoir  réservez simplement  hotel , appartement , chambre d'hôte....., mais si vous voulez changer de logement , d'itinéraire ou en cas d'imprévu qui vous empêche de voyager, vous pouvez annuler sans frais jusqu’à quelques jours de la date de départ  (c'est appréciable)

Quartier Rouge d'Amsterdam

 

Un quartier chaud bouillant

 

Le Quartier Rouge d’Amsterdam est surtout connu pour son côté sulfureux: derrière les néons rouges des vitrines, de jour comme de nuit, de nombreuses prostituées attendent le client.

C’est un quartier qui regorge de bars et de pubs où la bière coule à flot, où l’on rencontre des touristes de tous âges et de tous horizons qui ne semblent pas prendre ce quartier très au sérieux.  Vous trouverez aussi  dans ce quartier la  plus vieille église de la ville ainsi que l’église clandestine Amsterlkring.

 

Le quartier rouge ou Red Light District ne laisse pas indifférent. On dit qu’il est la face cachée de la ville qui ne vit que la nuit.  Rien de tel qu’une petite visite guidée avec des locaux pour en découvrir tous les secrets. Vous pourrez découvrir le musée de la prostitution où il vous sera expliqué le système de la prostitution légale en Hollande. Avec le concours de votre guide, en petits groupes, vous aurez l’opportunité d’échanger avec une « fille de joie » qui répondra à  vos questions. Même si, à première vue, il semble que l’on ait vite fait le tour de ce quartier, celui-ci demeure incontournable et il est incroyable d’observer la foule de touristes qui s’agglutinent devant les vitrines de sex-shops et autres boutiques de préservatifs en tous genres.

Mais  n'oubliez pas cette règle , Il interdit de prendre en photo les vitrines lors de votre visite du quartier rouge. On vous le fera vite comprendre si vous échappez à cette règle !

 

 

La maison d’Anne Frank

 

La maison d’Anne Frank est un passage obligatoire  à Amsterdam. Lieu de mémoire préservé par le père d’Anne Frank, seul survivant de la famille.

Pour ceux qui n’ont pas lu le Journal d’Anne Frank, voici le contexte. Anne Frank était une jeune fille d’origine allemande et juive, vivant aux Pays-Bas pendant la Seconde Guerre Mondiale. Avec sa famille, et d’autres clandestins, elle vécut cachée dans une maison située sur le canal  pendant deux ans. La maison abritait des bureaux et des entrepôts. L’accès à l’appartement clandestin, était caché derrière une bibliothèque. Les clandestins devaient observer un silence total dans la journée et ne pouvaient jamais sortir. Anne Frank a tenu un journal tout au long de sa captivité forcée. En aout 1944, lIls furent dénoncés anonymement, arrêtés et déportés. Anne Frank mourut du typhus à 15 ans, en mars 1945 au camp de concentration de  Bergen-Belsen. Des 8 clandestins qui vécurent reclus, seul le père d’Anne Frank survécut aux camps de la mort. Après la guerre, une des protectrices lui remit alors le journal d’Anne qu’il décida de publier.

 

La visite

 

Nous arrivons à 10h devant la maison d’Anne Frank, une queue impressionnante.  1h avant d’arriver au guichet. En file indienne, nous commençons la visite des bureaux où travaillaient les protecteurs de la famille Frank, qui était aussi le siège de deux sociétés fondées par Otto Frank. Les entreprises confectionnaient du gélifiant pour confiture et des épices pour la viande. Si les employés de bureaux étaient informés de la présence des clandestins dans la maison, ce n’était pas le cas des magasiniers qui travaillent à l’entrepôt. C’est pourquoi le silence total était imposé aux clandestins. L’atmosphère change encore quand nous passons la bibliothèque pivotante qui dissimule l’accès à l’annexe. Nous découvrons alors les pièces minuscules, où les huit clandestins vécurent cloitrés, derrière des fenêtres closes et tendues de tissus noirs. l’émotion est assez forte avec le célèbre journal en lui même.    www.annefrank.org/fr

 

 

 les musés de la ville, vous trouverez toutes les infos via les liens

 

 

à voir  le Rijksmuseum  (17€)        https://www.rijksmuseum.nl/fr/service-visiteur

le Musée Van Gogh   (17 €)           https://www.amsterdam.info/fr/musees/musee-vangogh

Madame Tussauds  ( 21€)             https://www.madametussauds.com/amsterdam/en

 

 

 

Edam

Le marché aux fromages à Edam était, au Moyen-Âge, l’activité principale de la ville. Les fermiers y amenaient leurs fromages pour être pesés, vendus et exportés partout dans le monde. En 1520, Edam reçut le droit d’organiser un marché et cinquante ans plus tard le droit d’une « maison de pesage pour fromage » lui était attribué à perpétuité. Mais en 1922, le marché aux fromages fermera, car les fromages commencent à être fabriqués dans des usines. De nos jours, Edam a restauré le marché aux fromages fermiers et présente une reconstitution du marché d’autrefois tous les mercredis en été de 10 h 30 à 12 h 30.

 

Volendam

Est le village de pêcheurs avec des maisons typiques et authentiques. On Découvre le village à pied, en empruntant un circuit de promenade je vous en donne deux  le  Dijk et le Doolhof. Dans ces vieux quartiers du village, des vieilles maisons de pêcheurs et une  grande quantité de petites ruelles qui  attirent depuis des siècles peintres et  artistes.

Une petite visite au musé de Palingsound si vous avez un peu de temp dans votre journée  et ou  Le Volendams Museum  qui vous racontera l'histoire du folklore local www.volendamsmuseum.nl

 

On peut Faire une photo en costume traditionnel  chez Foto de Boer ,face au port de Volendam. un beau  souvenir à ramener chez vous , je trouve sa plus cool que de ramener des coquillage ou un filet de pêche .    www.fotoinvolendamkostuum.nl/en

 

Marken island

Pour s’y rendre depuis Amsterdam rien de plus simple ! Rendez-vous à la station de bus située derrière la gare d'Amsterdam et montez dans le bus n° 311. Une fois quitté la banlieue d’Amsterdam, le paysage offre un paysage de campagne hollandaise. Depuis  Volendam  c'est encore plus simple au petit port  des bateaux font le trajet en 15 à 20 minutes pour 12€  A/R

 

Marken a été séparée au 13e siècle du continent à cause d’une tempête. S’en est suivie une période de plusieurs siècles d’isolement pour la population qui gagnait sa vie grâce à la pêche. C’est seulement en 1957 que Marken, grâce à la construction d’une digue, sera de nouveau rattachée au continent et deviendra une péninsule. Néanmoins, le caractère authentique de Marken a été bien préservé et les habitants ont conservé de nombreuses traditions. Comme Marken n’est qu’une petite île, un petit tour de l’île à pied est facile à faire. Le pourtour de l’île avec la digue fait 9 km environ. N’oubliez pas de jeter un œil au phare dit « Le cheval de Marken ». Ce phare datant de 1839 est encore en usage de nos jours.

Celui qui visite Marken ne peut passer à côté des maisons en bois. Jusqu’au 17e siècle, les habitants construisaient leurs maisons sur des monticules, des petites collines artificielles. Ils évitaient ainsi de se mouiller les pieds. Puis ils ont construit des maisons sur pilotis. Depuis la construction de la digue Afsluitdijk , l’île n’est plus inondée, mais les maisons typiques ont été préservées. En outre, l’ancien atelier de fabrication de sabots et le Musée de Marken avec son exposition sur les costumes traditionnels sont de bonnes adresses.

 

Les Moulins du Zaan

 

filé, le temps d’un après-midi, découvrir la jolie région autour du Zaanse Schans. Ce village pittoresque nous plonge à travers le passé avec ses infrastructures restaurées dans les années 1960 et 1970. Si vous voulez avoir une bonne impression de la vie aux 17 e et 18e siècles en Hollande, visitez  cette région, vous verrez des maisons authentiques, des moulins, une usine d'étain, une ferme de fromage et de produits laitiers et d'autres artisanats. L'ancien style de la région du Zaan se retrouve tant à l'intérieur qu’à l'extérieur.

 

À la fin du siècle d’or (au 17e), la région du Zaan comptait plus de 1 000 moulins à vent. Une spécificité qui en faisait la région industrielle la plus ancienne du monde. Dans les environs du Zaanse Schans, plus de 600 moulins furent construits au 17e siècle. C’était en fait la première zone industrielle. Les moulins étaient utilisés, entre autres, pour le broyage des épices, la production de peinture, de planches de bois, de peinture et d'huile. Un certain nombre de ces moulins existent encore et vous pouvez les visiter. Vous pourrez voir de l'extérieur, mais aussi à l'intérieur, comment les machines fonctionnent grâce au vent. Mais le temps est passé et la machine à vapeur remplaça progressivement la force du vent et, en 1920, seuls 20 moulins subsistèrent… Pour les préserver, l’association De Zaansche Molen fut créée en mars 1925. Les moulins et le village furent ainsi restaurés et le site devint un véritable musée à ciel ouvert. C’est aujourd’hui un parc régional protégé. Un musée du moulin (Molenmuseum), situé à Koog aan de Zaan.

 

Vous visiterez aussi Verkade où vous pourrez vous imaginer dans une fabrique de chocolat du 20e siècle. Les machines originales fonctionnent encore ici pour y faire le meilleur chocolat et les meilleurs biscuits. Comme le Zaanse Schans est situé sur le cours d'eau Zaan, la région est donc idéale pour l’explorer en bateau. Plusieurs compagnies proposent des excursions sur l'eau. Montez sur le bateau à vaches qui, comme son nom l'indique, était autrefois utilisé pour transporter les vaches sur l'eau. Le guide vous racontera, de belles histoires sur le passé dans la région .